Encrier 87

Textes des ateliers virtuels de 2021 Texte de Sylvie du 6 février _ Jeu 2

Pars à l'aventure dans les rues, sois le troubadour du XXI éme siècle, celui qui de place en place raconte des histoires, déclame des vers pour réveiller le sens de la fête dans l'esprit de ceux que le confinement a endormis. Aide- les à retrouver le trésor de leurs savoirs oubliés en n'omettant pas de rentrer avant 18heures si tu ne veux pas courir le risque d'être verbalisé .




A ce propos tu m'as dit que certains de tes voisins te considèrent comme hurluberlu. C'est un jugement inapproprié, maladroit, probablement en lien avec un problème de verbalisation de leurs angoisses du moment qu'ils ne parviennent pas à formuler. Les voilà donc étonnés, curieux et même envieux de la manière dont tu gères tes propres inquiétudes en allant à la rencontre des autres leur apportant divertissement et apaisement.




Si tu as envie de mettre fin à ces propos désobligeants tenus envers toi, ne pourrais-tu pas les convier à une brève pause musicale où tu jouerais du xylophone? Ce serait une belle occasion d'inaugurer l'igloo de jardin récemment installé au milieu de votre espace vert commun et qui abrite déjà deux elfes, statues offertes par un vieux couple d'américains de la résidence nostalgiques de leur pays natal.




Ainsi ne serais-tu plus considéré comme le personnage ubuesque du quartier. Tous, au contraire, te seraient reconnaissants de leur avoir ouvert les yeux sur un monde qui sait allier culture, partage et plaisir.

Commentaires 1

  • anonyme

    Merci Sylvie pour cette parabole sur la sociabilité : oui il y a des richesses en chacun , encore faut-il ouvrir les yeux et le coeur.

    (De toute façon, quoi que l'on fasse : "On est toujours   l''hurluberlu  de quelqu'un "  ou encore, plus crûment ; "On est toujours le con de quelqu'un")
     

    anonyme

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.