Encrier 87

Textes de la 3° semaine de confinement Texte de Daniel du 4 avril

une petite fille en pleurs dans une ville en pluie...

j'ai oublié son nom...Cécile ? peut-être...

et moi qui court après... !

tu m'aimes dis moi Papa tu m'aimes ?

c'est tout ce qu'elle sait dire.

je suis à la Concorde, et v'là qu'il pleut des cordes .

Tu pleures...tu pleures, dis moi pourquoi ?

petite idiote qui se joue la grande scène

de l'enfant délaissée, comment sait-elle ?

et il y a ce gros cahier pour plus tard

comme ce journal où tu écriras un jour

(y seront tes bonheurs tes chagrins tes amours)

quand il ne sera plus vierge ou presque,

ces deux pages effleurées qui parlent

de ta jeune vie à peine commencée,

(que toujours on te touche comme moi maintenant)

ces chagrins-souvenirs, tout ceux que j'ai croisés

de ceux qu'on le tait, qu'on ne peut oublier...

Voulait-elle un enfant ? moi je n'en voulais pas,

aujourd'hui tu es là , Cécile, ma fille.

et vous êtes dans mes bras, Elle etToi.

( est-il léger mon souffle sur tes cils...)

Commentaires 1

  • unelectrice

    Un homme pudique qui , pour exprimer un sentiment que je ressens , s'appuie sur l'épaule de Nougaro. Très touchant !

    unelectrice

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.