Association Encrier - Poésies et quelques textes

Rencontre avec Apollinaire : Aurore d'hiver

Recueil Poèmes retrouvés à la suite du Guetteur Mélancolique

Aurore d’hiver

L’aurore adolescente

Qui songe au soleil d’or,

– Un soleil d’hiver sans flammes éclatantes

Enchanté par les fées qui jouent sous les cieux morts, –

L’Aurore adolescente

Monte peu à peu

Si doucement qu’on peut

Voir grelottante

Rosir l’aurore pénétrée

De la fraîcheur de la dernière vêprée.

Et le soleil terne, enchanté,

Se montre enfin, sans vie,

Sans clarté,

Car les fées d’hiver les lui ont ravies

Et l’aurore joyeuse

Heureuse,

Meurt

Tout en pleurs

Dans le ciel étonné

Quasi honteuse

D’être mère d’un soleil mort-né.

(édition nrf Poésie/Gallimard – page 129)

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.