Association Encrier - Poésies et quelques textes

Rencontre avec Benjamin Péret : Pain rassis

Écoutez Pierre Brasseur

PAIN RASSIS

Après avoir réfléchi profondément à l’origine des glands

la carpe soupira

et pensa

Quel dommage que les groseilles à maquereau ne soient

pas des putains

il y aurait sous les premières asperges

un petit palais de cristal de Bohème

une tomate triste

qui se perdrait le lendemain au vent du large

sans arriver à se suicider

et qui oubliant son passé de robinet mal fermé

se jetterait à plat ventre sur une paire de bottes

si petites qu’on les prendrait pour un morceau de sucre

Après cela les années pourront passer comme une fleur

de pissenlit

les orteils pourront s’écarter les uns des autres

comme une femme qui divorce

parce que son mari ronge les pieds de la table de nuit

les muselières pourraient chasser les hannetons

dans les déserts des malles à double fond

Tout cela serait en vain car les oripeaux dont on a

recouvert la statue de la bière

trembleraient de fièvre ou d’ivresse

de froid ou de peur

comme n’importe quel saladier tombant du quatrième

étage

sur un vieux paratonnerre

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.