Association Encrier - Poésies et quelques textes

Rencontre avec Roland Giguère(1929-2003) : Morne glèbe

Écoutez Roland Giguère

Morne glèbe

Air aigu des soirs de hurlements

quand le vent vient abattre nos totems

le sable de l’immobile quotidien avalé

se soulève de son désert

plus rien alors d’inébranlable

et s’enfument les plus claires surfaces

se crispent nos langes de nuit

pour une absence lourde et indéfinie


la couleuvre rampe de cellule en cellule

flairant la prairie morte l’étang morne

l’eau se tourne vers la moisissure

et sans aucun reflet au front

le voyageur s’enlise dans les jours que nous vivons .

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.