Encrier 87

Textes de la 7° semaine de confinement Texte de Claude du 27 avril

La mouette d'une grâce majestueuse prit son envol à la conquête de l'horizon et de son espace.

Pendant ce temps, l'oeil du néophyte amoureux de ce qui lui est inconnu, contemplait et scrutait cette portion de l'infini,que seul l'oiseau pouvait survoler à sa guise.

Pauvre homme, il lui fallait rester sur cette terre, sans jamais pouvoir connaitre ce qui l'englobe, cette enveloppe invisible,et pourtant réelle qui nous fournit cet oxygène, indispensable à tout etre végétal et animal.

Lui, merveilleuse machine volante du Tout Puissant Créateur, d'un seul léger coup d'aile, s'envolait devant nous, semblant nous narguer.

Mais il n'en était rien.Son inégalable prestance au dessus du lac dans lequel il se mirait, lorsqu'il le frôlait, n'était que son originale façon, de nous saluer,et de nous souhaiter une agréable journée et semblait vouloir nous laisser ce message.

"Comment vas tu toi l'homme, maitre de ce monde, profites tu de ce que tu peux voir entendre et dire, car la chance que tu as est incomparable.

Des champs que tu sillonnes labourent et glanent, tu en retires le fruit de ceux qui vont te couvrir et te nourrir.

Des fleurs tu les respires, et en extrait même le subtil et délicieux parfum, moi je vole et chante, toi tu marches et siffles.

Tous les deux, avons les atouts pour conduire et réussir notre vie.

Alors ne m'envie pas autant que je t'envies,et profitons sans jalousie aucune de nos vies."

Commentaires 2

  • anonyme

    J'entends dans cet écrit une leçon de vie , à la portée de chacun de nous ... en apparence en tout cas . Arrêtons de vouloir " tout "; apprenons à profiter , en le regardant , en l'écoutant , en le touchant ...de ce que nous ne possèderons jamais !
    Merci Claude

    anonyme

  • Anonyme

    Mais aussi un appel à aimer nos différences et à les chérir, pour que la diversité puisse continuer de nous nourrir, nous ouvrir, nous étonner. Que nous puissions faire ensemble avec nos belles différences.

    Anonyme

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.