Encrier 87

Textes de Daniel de 2022 Texte de Daniel : Gobelets jetables et pailles avec ....

Gobelets jetables et pailles avec ....

Il y a quelques semaines, un samedi matin joyeux et studieux, heureux donc...vers 10H30 vint la pause-thé, genre cours de récréation. On y parla des gobelets, en papotant, de ceux qui nous servent pour le thé. Fait dire que je n'ai suivi le débat qu'en état 'second' (ç-à-d:inattentif...) Un jour, bien plus tard, allez savoir pourquoi et comment, le gobelet réapparu... Gobelet, voilà un nom drôle à dire. Il vient de gober à coup sur mais le suffixe ? Serait-il une survivance de 'lait' ? Si oui le compte y serait...Mais des gobelets il y en a de toutes les tailles, formes et couleurs. Et homo habilis (après érectus ) ne s'en fabriquait-il pas avec l'os de la cuisse d'un mammouth ?

Et là l'effet 'inducteur' fit effet.Sur un moteur bien connu j'appelais gobelet. Des réponses, oui, mais vagues et sans intérêt. Fallait creuser plus. En doublant gobelet avec jetable les choses changèrent...et mes réflexions également. Sur le site du Gouvernement on apprend que la C.E. produit chaque année 25 millions de tonnes de déchets plastiques non bio-dégradables...Depuis 2021 sont interdits, entre autres, à la vente dans la C.E. les gobelets, mêmes compostables (surtout en polystyrène expansé)

Cette montagne de déchets ça refroidit un peu...Comment donc cet objet, non indispensable, qui alourdi depuis des décennies le passif écologique de nos régions si douces à vivre est-il apparu ? D'abord dire que les gobelets jetables sont apparus aux USA au début du XXième siècle avec une querelle à propos des "tasses communes" utilisées dans les fontaines publiques. Certains dirent qu'elles transmettaient des germes (infectieux) d'où leur disparition. Commença alors l'ère des jetables et la construction d'un himalaya de déchets encombrants, polluants et dégoûtants !

Mais, avant d'en parler, une question : qui se souvient des "fontaines Wallace" ? Toujours en fonction, peu nombreuses, et visibles à Paris surtout. Elles disposaient d'un gobelet métallique retenu par une chaîne. Il disparut lui aussi pour raisons d'hygiène. Je me souviens d'y avoir bu dans les mains, j'avais douze ans...

Les gobelets jetables apparurent portés par le besoin et la publicité.Après plusieurs matériaux testés le plastique s'imposa. Depuis les "Trentes Glorieuses" c'est la gloire pour lui : partout, dans les distributeurs publiques, ceux des entreprises (la machine à café !) dans les foyers, pour les pique-nique et cocktails...partout, partout...jusque dans nos ateliers scripturaux !

La multitude de séries d'origine "ricaine" sont remplies de deux objets cultes : le gobelet et le portable. Impossible de bâtir une intrigue sans l'un et sans l'autre ! Avec l'adjonction de la paille on assiste à "l'insularité", on ne convie plus 'l'autre' à partager un moment 'jetable'...on se déplace en buvant, on boit en travaillant...on vide les pauses de leur substance ! c'est l'individualisme "jetiste" ! Consternant constat...Qui peut encore défendre cette dérive ? Pas nous les écriveurs et écriveuses, rêveuses et rêveurs...Par exemple prenez ce jeu si drôle, vous savez celui qui porte ce nom amusant, comment déjà? Aidez-moi ! Oui ! c'est le "mort plaisant". Comment le pratiquer avec une paille entre les dents ?

Tout de même les fontaines Wallace restent porteuses d'espoir et de chaleur humaine, surtout quand on se souvient que les quatre Caryatides qui nous regardent se nomment : bonté, simplicité, charité et sobriété; la pensée m'en vient de dire que cela ferait un bien belle devise pour Encrier 87 . . .

&...

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.