Encrier 87

Textes de 2022 Texte de Daniel du 1er octobre : L'astéroïde 10 306 (découvert en 1990)

L'astéroïde 10 306 (découvert en 1990)

Il y a peu, il m'est arrivé de trouver, dans un hebdo, une citation attribuée à Marcel Pagnol. La voici :

<<...car telle est la vie des hommes...quelques joies très vite effacées par d'inoubliables chagrins... cela il n'est pas nécessaire de le dire aux enfants...>>

Il y a là toute la raison du vivre. On met très longtemps à la découvrir cette vérité. Et c'est vrai pour (presque) tout le monde...Quelques uns, les veinards, ne le sauront jamais. Pour eux les joies sont enfantines et les chagrins séniles. Mais, tout de même, c'est bien ce que nous faisons, toutes et tous, quand nous avons des enfants. Il faut arriver à l'âge des amours pour fondre de bonheur et puis être broyés-es par l'indifférence dédaigneuse de celle (ou celui...) pour qui l'on gravait les arbres, pour qui l'on écrivait sur le sable... Après une vie les séquelles sont (encore) de sensibles marques invisibles...

Aux enfants, les nôtres, nous lisons les belles histoires impossibles des jeunes filles pauvres, marchant pieds nus, et que des princes chausseront de pantoufles de vair. Celles là sont pour les filles, pour les garçons il y aura ces grenouilles devenant des princesses éthérées, inaccessibles stars couvertes de fourrures.

Comment faire pour éviter d'expliquer que les princes sont des opportunistes petitement mesquins ? et les princesses des barbies siliconées grave ? Mais, surtout, des évaporées superficielles et inconsistantes !

Et si l'ami Pagnol avait eu la révélation de la fragilité de nos existences ? Là, peut-être, faut-il faire défiler sa vie qui ne fut pas très longue : il ne franchit pas sa quatre-vingtième année...Mais pour ce temps, à lui donné, il fut extraordinairement créatif : auteur de théâtre, cinéaste, écrivain prolifique, académicien et...mathématicien de rencontre qui voulut démontrer une impossibilité incompréhensible pour des gens comme...moi ! Je retranscris bêtement la chose soit : n+(n+2)+n(n+2) Tous les matheux sérieux en riront longtemps. . .

Mais c'est ailleurs, dans sa vie même, qu'il faut regarder pour comprendre sa réflexion désabusée...D'abord son frère Maurice qui ne vécut que 5 mois...Sa mère, tant aimée, qui mourut à 36 ans (il en avait 15...) la brouille avec son père pour cause de seconde épouse mal-aimée; en 1918 la mort au front de Lili des Bellons, la séparation avec sa première épouse Simone, son frère Paul le dernier berger des collines parti à 34 ans...un fils, non reconnu, avec Orane Demazis, le passage court d'Yvonne Pouperon...Le film qu'il détruisit pour qu'il ne soit pas récupéré par le régime de Vichy...Le divorce avec Simone, puis Josette Day, courte période de sa vie, enfin Jacqueline Bouvier son épouse jusqu'à la fin, et leur fille Estelle morte à 2 ans...En 1946 Raimu, son grand ami, un frère, qui meurt prématurément. En 1955 il met fin à sa carrière d'auteur dramatique en repartant pour le Château de sa Mère; depuis 1974 il y est...pour toujours...

<<Mais tout cela il n'est pas nécessaire de le dire aux enfants . . . >>

Souvenons nous qu'en 1990 on nomma "Pagnol" un astéroïde, repéré par l'Observatoire de Haute-Provence, il porte le numéro 10306. Marcel doit sourire pour ce cadeau très rare car très peu attribué . . .

Commentaires 1

  • Lilah

    Quel pédagogue tu fais Daniel!
    J'aurais aimé avoir un instit , un prof comme toi, qui crée l'envie d'apprendre tout en restant humble .
    Mais je ne suis pas d'accord avec la phrase dédiée à Pagnol:
    A mon avis ( pour des raisons perso ) , il faut dire la vérité aux enfants comme une chose parmi les autres, en essayant de dramatiser le moins possible, oui ...faut dire...

    Lilah