Encrier 87

Textes de 2020 Texte du 23 mars de Fabienne : deux idées de jeux

Quelle belle idée... qui m'a donné une idée d'écriture (en jeu plutôt dans l'esprit Oulipo!). Je vous offre le résultat (avec la règle du jeu à la fin)      Ce n'était jamais la même douleur.

Pendant des jours et des mois ils ont cherché.

  Plus tard, se touchaient du regard seulement.

  Puis chacun rentrait chez soi, s'inquiétait, téléphonait,

ouvrait ses fenêtres sur le silence, on n'entendait même pas les sirènes d'ambulance,

on baignait dans le silence et le temps retrouvé. On pouvait

s'en réjouir même, s'engouffrer dans ses livres oubliés, retrouver un vieil exemplaire de Camus et se dire qu'aujourd'hui, au moins, on n'avait pas de rats.

Jeu d'écriture  (dit "du confinement")

Prendre un exemplaire de La Peste de Camus (ou n'importe quel livre)

Ici : éditions Livre de Poche 1947!

  1er jour de confinement: 17 mars   Premier mot de la page 17 : douleur

2é jour de confinement : 18 mars   Premier mot de la page 18 : cherché

3é jour de confinement : 19 mars   Premier mot de la page 19 : seulement

4é.............................   20 mars   ................................. 20 : téléphonait

5é .............................................................................. 21 : ambulance

6é .............................................................................. 22 : pouvait

7é jour (aujourd'hui 23 mars) ........................................ 23 : rats

  Contrainte décriture:

  La première ligne du texte se termine par le mot du premier jour

La deuxième ligne se termine par le mot du deuxième jour

et ainsi de suite...

   ::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Avoir La Peste entre les mains, que je n'ai pas envie de relire maintenant, m'a donné l'idée d'un autre jeu, qui n'est pas d'écriture mais de lecture particulière . Toujours avec La Peste donc. Parce qu'il faut bien jouer de ce qui nous touche et "creuser dans nos mémoires et nos inconscients" (c'est Charles Juliet qui le dit)

  Le 2e jeu

Premier jour 17 mars, première ligne de la page 17

Deuxième jour 18 lmars, deuxième ligne de la page 18

etc

  Au septième jour (et toujours dans l'édition Livre de Poche 1947) ça donne ça:

  douleurs vives au cou, aux aisselles et aux aines

le langage le plus simple. Je sortais, justement

C'est entendu. Laissons cela, je reviendrai

Non, je n'ai rien vu d'extraordinaire

Paupières plombées, le souffle saccadé et court

Toujours souriant, il semblait être l'ami de tous les plaisirs

Il avait pourtant l'air comme tout le monde

    A très vite, pour jouer le jeu avec vous...   Fabienne

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.