Encrier 87

Textes de 2022 Texte de Settimio du 22 septembre

Je découvre mes inducteurs. La belle phrase "Les épines sont la rançon du plaisir, chaque parfum de fleurs se mérite" attire mon attention. Bravo à son auteur !

Je commence par griffonner quelques idées, puis "La sueur est la rançon d'un esprit reboosté, chaque sport se travaille"... ... Bof ! ça ne casse pas trois pattes à un canard !

Je n'abandonne pas mais je n'aboutis à rien de suffisant à mon goût. Mon cerf-veau est affaibli. Il ressemble à un appareil aux piles usées. Au secours DURACELL, au secours !!!

Bon, je ne me cherche pas d'excuses (hem! hum!) mais je pense quand même que ma séance d'hier de six heures très éprouvante m'a tout simplement vidé. Je me traîne comme une grosse limace. Mon corps douloureux, devenu guimauve, me donne l'impression de me voir dans une vidéo au ralenti et d'avoir été piétiné par des chevaux. C'est la rançon d'une thérapie inévitable ! Je lève la tête. Je croise mon reflet dans le grand miroir posé sur mon meuble bas. Les traits marqués, les poches sous les yeux, ridé comme une vieille racine, je suis loin d'avoir le visage lisse comme un cul de babouin. C'est la rançon d'une fatigue générale ! Et je ne suis plus de première jeunesse !

Sur ce, je remballe ma ménagerie (canard, cerf, veau, limace, chevaux, babouin) et m'en vais faire une petite sieste.

Commentaires 1

  • Lilah

    Magnifique réussite!
    A mi-chemin entre comique et tragique et l'humour pour triompher de la misère!

    Lilah