Encrier 87

Texte de Stéphane lu en atelier en 2017

Je t'attends, posé sur le rebord de ton cœur. J'entends tes mots, tes cris, je vois tes larmes te noyer.

Une goutte de sel qui s'en va et tu t'évapores. Je te lance quelques notes et je t'emporte. Je te pique le cœur et vogue la galère. Une touche de couleur, forcément rouge vive, une pincée de moi et voilà un autre toi, une autre voix.

Le soleil nous regarde, il se lève à l'est, je te soutiens jusqu'à l'ouest. La journée s'étend, les nuages passent, le temps ne court plus, il se fige. Nous sommes pile à l'heure au rendez-vous.

Tu brises le silence : « mais je veux dire...». Je t'interromps : « ne t'excuse pas, l'attente a été longue » . Le bruit de mon cœur qui part à ta rencontre couvre tes craintes, tes aspérités. Aïe, une flèche me transperce...

angelo-di-cosimo_.jpg