Encrier 87

Texte sur les ateliers d'écriture spontanée (source : Wikipédia)

L'atelier d’écriture spontanée (Texte extrait de Wikipédia )

Si les ateliers d’écriture ont généralement un objectif littéraire, il existe une autre forme d’atelier : l’atelier d’écriture spontanée.

L’écriture spontanée aide à avoir accès à son monde intérieur et permet de découvrir son potentiel créatif. Loin de toute contrainte formelle ou académique, l’atelier d’écriture spontanée est « un outil d’éveil à son identité profonde par le biais de la créativité ». Il s’agit de laisser jaillir les mots. « Spontané » signifie en effet « qui se laisse aller à son propre mouvement, à son impulsion naturelle sans se laisser freiner ou entraver par les blocages du conformisme, de la raison, de la réflexion, de la volonté, etc. ».

Jung explique que le centre de l’homme est un vide créateur, le Soi, à partir duquel l’homme se construit réellement. On peut considérer que c’est ce vide créateur qui inspire le participant. Grâce aux consignes, il se relie à l’imagination créatrice. L’inconscient – tel que le définit Jung, c’est-à-dire la source de la vie psychique, la source de toutes les inventions, de tout renouvellement – est la source d’une vie imaginaire beaucoup plus riche que ce qu’on peut en analyser.

L’écriture permet de retrouver un contact avec une inspiration, avec la vie intérieure. Le temps de relaxation ou d’intériorisation proposé durant la consigne permet de laisser surgir les images et les mots de cet inconscient. L’écriture doit permettre à chacun de faire sa propre aventure intérieure, de se consacrer à son monde intérieur pour le faire vivre réellement.

Si l’écriture spontanée est un outil d’éveil, elle peut aussi être abordée sous un aspect ludique. À partir d’un mot, d’une phrase, de questions ou de thèmes, le participant peut laisser la plume l’emmener vers l’imaginaire et développer sa créativité, pour faire vivre la Beauté.