Association Encrier - Poésies

Rencontre avec Pessoa Rencontre avec Alvaro de Campos (Fernando Pessoa) : Dactylographie

DACTYLOGRAPHIE

De Alvaro de Campos

19 décembre 1933.


Tout seul, dans mon bureau d’ingénieur, je trace le plan,

je signe le devis, en ce lieu isolé,

éloigné de tout – et de moi-même.

—————————————————

Auprès de moi, accompagnement banalement sinistre,

Le tic-tac crépitant des machines à écrire.

Quelle nausée de la vie !

Quelle abjection, cette régularité…

Quel sommeil, cette façon d’être…

——————————————————

Jadis, quand j’étais autre, il y avait des châteaux et de cavaliers

( images, peut-être, de quelques livres d’enfance ),

jadis, alors que j’étais conforme à mon rêve,

il y avait de grands paysages du Nord, éblouissant de neige,

il y avait de grands palmiers du Sud, opulents de vert.

———————————————————

Jadis.

———————————————————

Auprès de moi, accompagnement banalement sinistre,

Le tic-tac crépitant des machines à écrire.

———————————————————

Nous avons tous deux vies :

la vraie, celle que nous avons rêvée dans notre enfance,

et que nous continuons à rêver, adultes, sur un fond de brouillard ;

la fausse, celle que nous vivons dans nos rapports avec les autres,

qui est la pratique, l’utile,

celle où l’on finit par nous mettre au cercueil.

————————————————————

Dans l’autre il n’y a ni cercueils ni morts,

il n’y a que des images de l’enfance :

de grands livres coloriés, à regarder plutôt qu’à lire ;

de grandes pages de couleurs pour se souvenir plus tard.

Dans l’autre nous sommes nous –mêmes,

dans l’autre nous vivons ;

dans celle –ci nous mourrons, puisque tel est le sens du mot vivre ;

en ce moment, par la nausée, c’est dans l’autre que je vis…

—————————————————————

Mais à mes côtés, accompagnement banalement sinistre,

Elève la voix le tic-tac crépitant des machines à écrire.

——————————————————

Alvaro de Campos (Fernando Pessoa)

DE CAMPOS Alvaro, Dactylographie, in Derniers poèmes, OC de Fernando PESSOA, op. cit., p. 445.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.