Association Encrier - Poésies et quelques textes

Rencontre avec Apollinaire : Le guetteur mélancolique


« Et toi mon cœur pourquoi bats-tu ?

Comme un guetteur mélancolique

J'observe la nuit et la mort »

O mon coeur j'ai connu la triste et belle joie

D'être trahi d'amour et de l'aimer encore

————————————————

O mon coeur mon orgueil je sais je suis le roi


Le roi que n'aime point la belle aux cheveux d'or


Rien n'a dit ma douleur à la belle qui dort


Pour moi je me sens fort mais j'ai pitié de toi


0 mon coeur étonné triste jusqu'à la mort


J'ai promené ma rage en les soirs blancs et froids


Je suis un roi qui n'est pas sûr d'avoir du pain


Sans pleurer j'ai vu fuir mes rêves en déroute


Mes rêves aux yeux doux au visage poupin


Pour consoler ma gloire un vent a dit


Écoute Élève-toi toujours. Ils te montrent la route


Les squelettes de doigts terminant les sapins.


Apollinaire, Le Guetteur Mélancolique.

(édition nrf Poésie/Gallimard – page 23)

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.