Association Encrier - Poésies et quelques textes

Rencontre avec Armand Robin : Métamorphoses de l'ivraie

ARobin.jpeg Photo prise par A.Robin

Métamorphoses de l’ivraie

Les gestes de l’ignorance

Deviennent soir et lit ;

Moi , je m’habille

De la toilette éphémère d’avril ;

Sur l’immuable

Tronc de sapin , je marque mes saisons ;

Je parie contre mon vert tout le bleu-lune .

————————————————————

Il me faut couper la litière

Pour la nappe de fête de l’ivraie .

Il me faut courir une lande entière

Avec mon peu de lumière

Qui me sépare de l’amère chevelure des genêts .

Armand Robin

Poème cité par André Marcowicz à la page 304 de son livre « Partages «  publié en 2015 chez incultes/dernière marge .

André Markowicz précise que « ce poème a été édité par Françoise Morvan dans un choix de poèmes liés aux gens et aux paysages de l’enfance de Robin « . Françoise Morvan a illustré ces poèmes avec des photos prises par Armand Robin et André Markowicz reproduit cette photo page 305 de son livre .

Partages1.jpeg Partages2.jpeg

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.