Association Encrier - Poésies

Rencontre avec Christophe Tarkos Rencontre avec Christophe Tarkos : Oui-Le texte est expressif

Écoutez Christophe Tarkos

::::::::::

Extrait de l’article L'intarissable parole de Christophe Tarkos de Patrick Kéchichian (Le Monde du 25/12/2008)

Sur la tête de Christophe Tarkos, il faut accumuler les adjectifs, sans craindre les contradictions : sauvage, grave, raffiné et loufoque, maniaque, contrôlé et dépressif, délirant, sensé, matérialiste et mystique... "Il y a du simple et de l'idiot", avoue l'intéressé. D'une formidable effervescence, son oeuvre, non seulement accepte, mais appelle ces contraires. Ils sont sa bénédiction ; elle s'en exalte et s'en nourrit. Comme si le battement inépuisable et l'expansion sans fin étaient son registre.


Fin il y eut cependant : Tarkos est mort des suites d'une tumeur au cerveau le 30 novembre 2004. Il venait d'avoir 40 ans. En une dizaine d'années, il avait eu le temps de publier de nombreux livres (notamment chez POL, aux éditions Al Dante et Ulysse fin de siècle), de participer à l'aventure de plusieurs revues, de donner et d'enregistrer des lectures, des performances, de dessiner. Et surtout de devenir l'une des figures majeures de la poésie contemporaine. Mais cette appellation est trop solennelle. Disons plutôt l'une de ses figures les plus vivantes, les plus mobiles. Et cela, la mort ne l'a pas interrompu : le rassemblement de ses Ecrits, dont c'est ici le premier volume, le prouve avec éclat.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.