Association Encrier - Poésies

Rencontre avec Apollinaire Rencontre avec Guillaume Apollinaire : La Cravate et la montre ou Comme l'on s'amuse bien

La cravate 2.jpeg

La Cravate et la montre

La cravate douloureuse que tu portes et qui t’orne, ô civilisé, ôte-la si tu veux bien respirer.

COMME L’ON S’AMUSE BIEN!

la beauté de la vie passe la douleur de mourir.

Mon cœur ,

les yeux,

l’enfant,

Agla,

la main,

Tircis,

semaine,

l’infini redressé par un fou de philosophe,

les Muses aux portes de ton corps,

le bel inconnu

et le vers dantesque luisant et cadavérique,

les heures.

Il est moins 5 enfin.

Et tout sera fini.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.