Association Encrier - Poésies

Rencontre avec Joseph Brodsky(1940-1996) Rencontre avec Joseph Brodsky : Parties du discours

Discutons des étoiles — c’est sans répit.

Au sens où si l’une s’allume l’autre lui fait signe.

Le seul point de vue sur nos replis :

après huit heure, le soir : un regard qui cligne.

Le ciel semble mieux sans étoiles. Encore

qu’une méditation sur le cosmos se passe

mieux avec. — Juste immobilisé — le corps

luné dans la chaise à bascule sur la terrasse.

Comme a pu dire, se dissimulant une face du

visage dans l’ombre, le pilote d’un truc qui fuse :

« De vie sur aucune, — un monde où tous les yeux ont dû

s’engluer de l’une en l’autre méduse. »

(Traduit par André Markowicz) Joseph Brodsky - Poèmes 1961-1987 - Gallimard - p.175

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.