Association Encrier - Poésies et quelques textes

Rencontre avec Jules Supervielle : Vivre

Vivre

Pour avoir mis le pied

Sur le coeur de la nuit

Je suis un homme pris

Dans les rets étoilés .


J'ignore le repos

Que connaissent les hommes

Et même mon sommeil

Est dévoré de ciel


Nudité de mes jours,

On t'a crucifiée;

Oiseaux de la forêt

Dans l'air tiède, glacés.


Ah! vous tombez des arbres.

Jules Supervielle - Gravitations 1925

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.