Association Encrier - Poésies et quelques textes

Rencontre avec Mouloudji : Cache-cache

Écoutez Mouloudji

Un jour , quand j’étais petit , on jouait à cache-cache avec des camarades —ça se passait dans une cour— et je ne savais absolument pas où aller —j’étais affolé — j’avais vraiment épuisé toutes les cachettes et j’étais là à courir éperdu . Et puis alors il y avait des dames qui tricotaient — il y avait énormément de tricoteuses dans cette cour — et elle me dit , il y en a une qui se lève et qui me dit : " Viens ici petit " .

Puis elle soulève sa jupe , elle écarte les jambes et elle me dit : " Allez , cache toi là-dessous" Et hop ; elle m’embastille .

Oh et puis là-dessus , je me demandais ce qui m’arrivait ;

et puis j’étais affolé quand même c’est curieux , c’est la première fois qu’une chose pareille m’arrivait

et ça m’a laissé une impression formidable et alors vingt ans après , eh bien, je m’en suis souvenu

et je me suis rappelé de ce jeu de cache-cache :

Vous êtes-vous caché

Un jour de cache-cache

Sous la jupe lâche,

Quoique intimidé,

Dans l'intimité

D'une dame ombrelle

Aux senteurs si blêmes

Stridentes de douceur

L'avez-vous rêvé ?

Ce doux goût de peur

Couleur de péché,

Était-ce inventé ?

Sous la jupe folle,

Vous flairiez la chair

De Dame prison

Elle, dans son émoi

Ouvrait de plus belle

Ses ciseaux femelles

En prison de joie,

Vous étiez ému

Sous la chère ombrelle

Un soleil diffus

Éclairait tout bas

La tendre Bastille

Vous, les yeux béats

La tête levée

Au ciel albinos,

Vous suiviez le vol

D'un corbeau velu

Entre chair et rose

Des cuisses joufflues

Et du pantalon

Comme un rêve glauque.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.