Association Encrier - Poésies et quelques textes

Rencontre avec Pablo Neruda : Madrigal escrito en invierno-Madrigal écrit en Hiver

Écoutez Ute Lemper

Madrigal escrito en invierno

En el fondo del mar profundo,

en la noche de largas listas,

como un caballo cruza corriendo

tu callado callado nombre.

———

Alójame en tu espalda, ay refúgiame,

aparéceme en tu espejo, de pronto,

sobre la hoja solitaria, nocturna,

brotando de lo oscuro, detrás de ti.

———

Flor de la dulce luz completa,

acúdeme tu boca de besos,

violenta de separaciones,

determinada y fina boca.

———

Ahora bien, en lo largo y largo,

de olvido a olvido residen conmigo

los rieles, el grito de la lluvia:

lo que la oscura noche preserva.

———

Acógeme en la tarde de hilo

cuando el anochecer trabaja

su vestuario, y palpita en el cielo

una estrella llena de viento.

———

Acércame tu ausencia hasta el fondo,

pesadamente, tapándote los ojos,

crúzame tu existencia, suponiendo

que mi corazón está destruido.

:::::::::::::::::

MADRIGAL ÉCRIT EN HIVER

Au fond profond de la mer profonde,

dans la longue nuit aux rais de lumière,

ainsi qu’un cheval au galop

silencieux ton nom de silence.

————

Place-moi sur ton dos, ay, accueille-moi,

apparais-moi dans ton miroir, soudain,

sur la feuille solitaire, nocturne,

surgie de l’ombre, dans ton dos.

———-

Fleur de la douce et totale lumière,

offre-moi ta bouche de baisers,

violente de séparations,

ta bouche fine et décidée.

—————

C’est vrai, de loin en loin,

d’oubli en oubli résident avec moi

les rails, le cri de la pluie :

ce que la sombre nuit protège.

————

Accueille-moi dans la trame du soir,

quand l’aube de la nuit apprête

son habit et que palpite dans le ciel

une étoile pleine de vent.

————

Que ton absence me saisisse jusqu’au fond,

lourdement, et qu’elle m’aveugle,

que ton existence me traverse, tout comme si

mon coeur en devenait néant.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.