Association Encrier - Poésies

Rencontre avec René Guy Cadou Rencontre avec René Guy Cadou : Louisfert

Écoutez Morice Bénin

Musique de Philippe Forcioli.

A la rentrée 1945, René-Guy Cadou est nommé instituteur titulaire à Louisfert, près de Châteaubriant.



Louisfert

Pieds nus dans la campagne bleue, comme un bon Père

Qui tient sa mule par le cou et qui dit des prières


Je vais. Je ne sais rien de ma vie mais je vais

Au bout de tout sans me soucier du temps qu'il fait


Les gens d'aujourd'hui sont comme des orchidées

Drôle de tête et les deux mains cadenassées


Je marche dans le jour épais d'avant midi

Pauvre fils de garce qui n'en a pas fini


De mener ses chevaux sur la route sans ombre

Qui a grand’hâte et soif et ne salue personne


Car j'aime ce village emmuré de forêts

Et ses très vieilles gens comme des pots de grès


Qui balancent leurs têtes aux carrefours des routes

Avec des mouvements qui font croire qu'ils doutent


J'ai choisi mon pays à des lieues de la ville

Pour ses nids sous les toits et ses volubilis


Je vais loin dans le ciel et dans la nuit des temps

Je marche les pieds nus comme un petit enfant

14 juillet 1948

René Guy Cadou - Seghers (Poètes d’aujourd’hui, no 41), 1963

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.