Association Encrier - Poésies

Rencontre avec René de Obaldia Rencontre avec René de Obaldia : Cherche un homme qui articule

CHERCHE UN HOMME QUI ARTICULE

Cherche un homme

Ayant sérieux pécule

Et qui, de plus, articule.

AR-TI-CULE

Because, j'en deviens dingue

Qu'il m'arrive d'être sourdingue.


Qui articule

Qui roucoule qui hulule

Qui vocalise

Qui, dès le matin, me dise :


- Ma chérie, reste au lit

Je vais préparer le café

Et te l'apporter

Avec des tartines grillées

Du saumon fumé

Des tranches de lard

Des œufs brouillés

Et un pot de caviar


CA-VIAR

Qui rime avec JA-GUAR — enfin presque

Si l'on veut être chevaleresque.

CA-VIAR.


Vraiment, je deviens sourdingue !

Avant d'aller au burlingue

(Il a déjà mis son manteau

Son chapeau)


Qu'il me dise

D'une voix exquise

Mais tout à fait précise :

— Je te laisse la voiture

(La marche à pied c'est bon pour ma cure)

Comme ça tu pourras faire les magasins

T'acheter ce dont tu as besoin.


CE-DONT-TU-AS-BESOIN. BESOIN


Sac en crocodile, escarpins

Des collants

Un manteau d'astrakan

Robes, sous-vêtements...

Enfin, tu vois

Tu sais mieux que moi, mon petit lutin

Ce qui convient à ton tempérament.

Je te laisse un chèque en blanc.


CHÈ-QUE EN...BLANC

Bien articuler

Pas chèque en PLAN

CHÈ-QUE-EN-BLANC.


Parfois l'oreille gauche me fourche

Et j'ai la droite qui louche

Mais si je m'applique à ouïr

Je puis entendre sans déplaisir :

— Ma chérie, c'est toi la plus belle

Si tu veux, cet été, je t'emmène aux Seychelles

SEY-CHELLES. Chelles comme la ville de Chelles

Mais avec SEY, devant. SEY-CHELLES


Ou si tu préfères

Tant qu'à faire

A Honolulu.

Lulu comme Lulu mais avec Hono devant

Bien laisser filtrer l'air entre tes dents

HO-NO-LU-LU.


Si je suis quelquefois de la feuille un peu dure

Certains mots, par nature

Bruissent avec bonheur à travers ma ramure.


En bref, un homme qui sait parler aux femmes

Belle âme

Bon pécule

Et qui articule.

AR-TI-CULE.

René de Obaldia, Fantasmes de demoiselles, femmes faites ou défaites cherchant l'âme sœur

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.