Association Encrier - Poésies et quelques textes

Rencontre avec Roland Giguère(1929-2003) : Les heures lentes

Écoutez Roland Giguère

Les heures lentes

On tourne pesamment la tête vers un nouvel horizon

et toute une vie s’appuie sur notre front


la rougeur de l’attente fait place à la douce blancheur

des pierres précieuses dans nos mains calmes


les paroles de haine meurent au bord des lèvres

et voici le silence qui couvre les bruits du lit


silence des eaux silence des yeux silence des ans

silence des uns et silence des autres


long et lent cheminement entre les haies d’aubépines

les heures se passent à séparer les fleurs des épines

fleurs d’hier épines d’aujourd’hui

épines d’aujourd’hui fleurs de demain

les heures coulent et la main doucement se resserre

sur la gorge d’un long ruisseau

mince filet de voix qu’il ne faut pas briser


mince filet de vie qu’il ne faut pas broyer

à tout prix

au prix de ne plus jamais dormir la nuit

au prix même de la vie

Roland Giguère-Les armes blanches

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.