Association Encrier - Poésies et quelques textes

Rencontre avec Saint-John Perse (1887 - 1975): Amers -Et vous mers… (fin de 6): Car tu nous reviendras , présence ...

Écoutez Jean Vilar

AMERS-INVOCATION Et vous mers… (fin de 6 )

Car tu nous reviendras, présence ! Au premier vent du soir,

Dans sa substance et dans sa chair et dans ton poids de mer, ô glaise ! Dans ta couleur de pierre d'étable et de dolmen, ô mer ! – parmi les hommes engendrés et leurs contrées de chênes rouvres, toi Mer de force et de labour, Mer au parfum d'entrailles femelles et de phosphore, dans les grands fouets claquants du rapt ! Mer saisissable au feu des plus beaux actes de l'esprit !... (Quand les Barbares sont à la Cour pour un très bref séjour, l'union avec les filles de serfs rehausse-t-elle d'un si haut ton le tumulte du sang ?...)

« Guide-moi, plaisir, sur les chemins de toute mer ; au frémissement de toute brise où s'alerte l'instant, comme l'oiseau vêtu de son vêtement d'ailes... Je vais, je vais un chemin d'ailes, où la tristesse elle-même n'est plus qu'aile... Le beau pays natal est à reconquérir, le beau pays du Roi qu'il n'a revu depuis l'enfance, et sa défense est dans mon chant. Commande, ô fifre, l'action, et cette grâce encore d'un amour qui ne nous mette en main que les glaives de joie !... »

Et vous, qu'êtes-vous donc, ô Sages ! Pour nous réprimander, ô Sages ? Si la fortune de mer nourrit encore, en sa saison, un grand poème hors de raison, m'en refuserez-vous l'accès ? Terre de ma seigneurie, et que j'y entre, moi ! N'ayant nulle honte à mon plaisir... « Ah ! Qu'un Scribe s'approche et je lui dicterai... » Et qui donc, né de l'homme, se tiendrait sans offense aux côtés de ma joie ?

- Ceux-là qui, de naissance, tiennent leur connaissance au-dessus du savoir.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.