Association Encrier - Poésies

Rencontre avec Stéphane Mallarmé Rencontre avec Stéphane Mallarmé :Rondels : I- Rien au réveil que vous n'ayez , II- Si tu veux nous nous aimerons

Écoutez Ghédalia Tazartès

RONDELS

I

Rien au réveil que vous n'ayez

Envisagé de quelque moue

Pire si le rire secoue

Votre aile sur les oreillers


Indifféremment sommeillez

Sans crainte qu'une haleine avoue

Rien au réveil que vous n'ayez

Envisagé de quelque moue


Tous les rêves émerveillés

Quand cette beauté les déjoue

Ne produisent fleur sur la joue

Dans l'oeil diamants impayés

Rien au réveil que vous n'ayez

………………………………………….

II

Si tu veux nous nous aimerons

Avec tes lèvres sans le dire

Cette rose ne l'interromps

Qu'à verser un silence pire


Jamais de chants ne lancent prompts

Le scintillement du sourire

Si tu veux nous nous aimerons

Avec tes lèvres sans le dire


Muet muet entre les ronds

Sylphe dans la pourpre d'empire

Un baiser flambant se déchire

Jusqu'aux pointes des ailerons

Si tu veux nous nous aimerons.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.