Association Encrier - Poésies et quelques textes

Rencontre avec Victor Segalen : Thibet Ode LVII

Thibet - Ode LVII

Après ces cris, ces hurlements, ces imprécations orantes...

———————

Une seule, un seul vœu : à ton image,

Thibet ; sur le plan des châteaux surnaturels

———————-

Laisse-moi bâtir et orner la petite chambre que tout homme bâtit en lui-même.

————————

Ou — brute populaire — ne bâtit pas.

Moins haute que le

Potala, qu'elle soit bâtie sur son arête.

—————————————

Au dedans, — beurrée de douceurs, copieuse et sucrée, mijotante et mystiquement mûre,

——————————

Avec des recès plus noirs et plus riches, — l'éclat des coups sur l'œil fermé, le jaillissement...

—————————

Avec son orchestre de voix mélopéennes, — mais amoureuses, rugissantes au seul démon d'amour

——————————

Avec des conjurations dépeçantes pour mes ennemis

——————

Qu'ils soient, ceux-là, mis en pièces !...

Que la demeure de mon âme devienne cette hymne

Thibétaine !

——————————

Mais au dehors, les fenêtres et le toit pur...

S'ouvrent tout grand sur tes abîmes

——————————

Tes vallons, tes creux, la carrure de ce pays,

Que du bout de mes doigts écrivant, mais frémissant de paroles pulpées

———————————

De mes deux mains saisissant et secouant ton immense sujet, pays de

Bod

—————————

J'ai tenté d'enlacer en

Poème, cet hymne exutoire...

D'autres parmi les hommes, ont choisi leurs dieux parmi les hommes !

———————

Et !

Thibet, c'est dans la face de la

Terre

————————

Que choisissant son visage le plus majestueux, le plus expressif,

—————————

Je t'ai fait.

Pèlerin découragé, la

Hauteur, le

Symbole, — le

Dieu.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.