Association Encrier - Poésies et quelques textes

Rencontre avec Victor Segalen : Thibet Ode LVIII

Thibet - Ode LVIII

L'homme s'est tu, lassé, repu, et s'assoupit au moment sourd :

————————

J'entends une musique inhumaine.

Une rumeur qui se fait chant : vaste bruit dont un hymne sourd :

———————

Thibet ! tu te mugis d'une haleine !

Tout ton pays parle : il suffit que chaque pic jette son nom :

——————

Le gong tonne haut sur

Tchombatch'ong !

C'est ton chaos psalmodié : une assemblée à voix énormes

—————————

Il suffit que chaque mont se nomme.

Eclate clair et déferlant le

Tengri-noor à voix mongole

—————————

Et cingle le bon cistre chinois

Disant

Ts'ing hai !

Ts'ing hai ! et s'élançant vers ses idoles

————————

Pleuvent les sons à pleine voix !

Dans la tempête monologue un instrument macabre et beau

————————

Jette son seul cri :

Jarakabo !

Et les cyrnbalincs

Shigatzé et

Gyantsé ricanent sans trêve...

—————————

Tout un chœur nommant et l'hymne hymnant...

C'est toute la terre en rumeur et toute la cloche

———————

Bod ?

Bod ?

Haut

Tobod !

Pays sonnant !

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.