Encrier 87

Qu'est-ce qu'un atelier d'écriture spontanée? Comment l'atelier est-il animé ?

L'article ci-dessous , rédigé par Sophie Choquet après interview de l'animatrice , et publié dans le Mag' du Conseil Général de la Haute-Vienne répond à ces questions

CHANGER SA RELATION À L'ÉCRITURE , TROUVER OU RETROUVER LE PLAISIR DE LA LANGUE ... C'EST L'OBJECTIF DES ATELIERS D'ÉCRITURE SPONTANÉE ANIMÉS PAR JACQUELINE GODSCHAUX-DUPUIS POUR L'ASSOCIATION ENCRIER .

JGD_0517.jpg

“Je me vautre allègrement dans l’écriture aujourd’hui...” La métaphore exprime toute la passion de Jacqueline Godschaux Dupuis pour les mots. Auparavant formatrice au CNFPT (Centre National de la Fonction Publique territoriale ) et à l’école d’infirmières de la Croix-Rouge, à présent retraitée, elle avoue pourtant n’écrire avec facilité que depuis quelques années :"C’est cette envie d’écrire et la difficulté d’y parvenir qui m’ont conduite à me former au CICLOP (Centre Interculturel de Communication , Langue et Orientation Pédagogique ) à Paris. Là, à la lumière d’un groupe, une écriture sans fards, qui parle et qui me surprend, s’est éveillée...”

Après 2 ans de pratique, Jacqueline y anime elle-même des ateliers pendant 2 saisons. Car au “virus” de l’écriture, elle conjugue le goût de la transmission et de la relation à l’autre. En 2008, elle crée alors l’association Encrier en Haute-Vienne. Dans les ateliers qu’elle anime à Condat-sur-Vienne, elle “imprime” son style : l’écriture spontanée par le jeu. Il ne s’agit pas d’ateliers à orientation littéraire, ou à vocation thérapeutique (même si l’écriture constitue souvent un exutoire, libérateur d’émotions).

Son objectif : à partir d’exercices ludiques, permettre à chacun des participants de changer sa relation à l’écriture ; aussi bien pour ceux qui veulent surmonter des difficultés à écrire (panne d’inspiration, manque de confiance en soi), que pour ceux qui cherchent à se déprendre d’un style trop “académique”, d’une expression trop alambiquée, pour trouver une écriture plus personnelle, plus authentique.

"Libre de ses choix"

“On se réunit, on fait la causette, on prend le temps qu’il faut pour oser, sans se censurer. On laisse venir sous la plume et on se laisse surprendre... Ceux qui le souhaitent lisent ensuite leur texte et reçoivent des retours constructifs, bienveillants. Mon rôle est de mettre la dynamique du groupe au service de chacun des participants. Par les autres, on se nourrit pour écrire...” nous explique Jacqueline avec un enthousiasme communicatif. “Et on n’a pas d’engagement par rapport au groupe. Ici, on est libre de ses choix : de venir ou pas, de lire ou pas...”