Encrier 87

Textes des ateliers virtuels de 2021 Texte de Alpico du 26 février - Jeu 4

Non loin de Karnatioul — La Chapelle-aux-saints— la famille Cro-Magnon vient de quitter sa grotte par un choulir-demaï — un soleil de mai —éclatant . Elle se dirige vers l’étang des Sauvages pour y pêcher sa pitance du jour:

car «Tanvalmouri Kekreba-Defon » -- Tant il vaut mieux mourir que crever de faim —

Papa-Cro a taillé ses harpons en os et en bois de renne avec l’aide de son fils ainé Bravefon; il emporte aussi quelques bifaces et des racloirs. Bravefon, lui, a préparé un lot de pierres plates pour viser carpes et truites et pour assommer les prises de son père.

Mama-Cro ,avec Fifi-Cro et Mini-Cro, les accompagne mais avec sa grossesse avancée elle se déplace lentement. Près du bord de l’eau la voilà qui s’inquiète : elle a cru voir une ourse avec ses deus oursons.

Papa-Cro la rassure en grognant:

— Non , pas d’odeur oursine ici; ouvre tes cacarons, ce sont des pierres à cerfs que le vieux chaman Ka-Tsirin-Laï — On fait aller tant bien que mal — a dressées là!

Tout à coup , un troupeau d’aurochs déboule pour se désaltérer .

Papa-Cro s’écrie Pel -de-bou —Peau de bouc— ;

Il regrette d’avoir laissé ses flèches et sagaies dans la grotte, mais il se dit vite que, seul avec Bravefon, la partie ne serait pas égale.

Il faudra qu’il joigne les jours prochains la tribu néanderthalienne voisine de la Boria-Bacha— la Borie basse — : avec leur aide, il sera facile de pousser le troupeau vers le bord de la falaise voisine quand les aurochs paisseront là-haut. Il y aura bien moyen d’en faire tomber quelques-uns.

Alors quelle promesse de festin ! À cette idée Papa-Cro se sent tout ragaillardi .

La pêche commence avec Bravefon. Celui-ci les pieds dans l’eau, sans bouger s’apprête à assommer avec une pierre plate une carpe endormie à l’ombre. mais voilà qu’un castor s’agite sur la rive et dérange ses plans .

Tout près, Mama-Cro se repose et allaite son petit dernier, Mini-Cro: un vrai glouton, celui-là, il promet.

Fifi-Cro, elle, a déniché dans le trou d’un arbre creux une ruche sauvage. Elle en a extrait un rayon rempli de miel. Elle s’empiffre de miel, elle s’en lèche les babines.

Elle en offre un morceau à Mama-Cro qui en raffole. Mini-Cro, repu, s’est endormi .

Les heures s'écoulent , la pêche est bonne . Fifi-Cro a ramassé des herbes aromatiques et diverses baies .

Mais voilà que le temps se couvre; des éclairs. Le Fedelsial—Le feu du ciel — menace.

La famille Cro-Magnon ne s’attarde pas, retourne vite à sa grotte.

Mamie-Cro aura bien sûr fait un bon feu où rôtiront bientôt les poissons .

La cuisine paléolithique, elle en connait un rayon!

Bon appétit et bon vent, les Cro !!

(J’ai emprunté à Claude Duneton quelques mots de la langue archaïque qu’il a imaginée dans un petit récit intitulé ''Le voyage de Karnatioul'

Récit paléo-lyrique attribué au barde NETTOUN-DOLICHAR , traduction nouvelle augmentée de notes par Claude DUNETON publiée en 1995 puis 1997, destinée à tous les hommes de La Chapelle-aux-Saints)

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.