Encrier 87

Textes des ateliers virtuels de 2021 Texte de Catherine - Jeu 5 : Passé antérieur

Passé antérieur

Ça cogne à la porte : c’est mon passé qui veut rentrer je le connais.

— Que veux-tu encore ?

— J’ai besoin de parler, j’ai plein d’images, ça déborde, peux-tu passer un moment avec moi ?

— Passer un moment avec mon passé, pourquoi pas, allez rentre au chaud; que me proposes-tu cette fois-ci?

— Je ne fais que passer .

— Allons bon!! Je te sentais plus bavard que ça.

— Oui, mais ça m’a passé.

— Tu ne vas pas partir comme ça, vas-y je t’écoute.

— Te rappelles-tu cette balade au bord du lac Léman?

— Bien sûr, cette année là , j’ai rencontré un formidable amant .

— Tu vois, ça te fait plaisir, je continue?

— Pas la peine, je suis rentrée chez moi, il m’a oubliée t’as autre chose?

— Tu as essayé de lui écrire plusieurs lettres .

— Oui, mais entre-temps, il est passé à une autre .

— Tu te souviens parfaitement de lui

— Oui grâce à toi,mais de grâce. changeons de sujet.

— Tu n’avais pas eu la permission de ton père.

— Ni celle de ma mère si tu veux tout savoir.

— Je le sais .

— Je n’ai qu’une envie : c’est de refaire cette balade en solitaire .

— Je t’arrête , cela ne me regarde pas et je ne peux rien faire pour toi.

— Alors passe ton chemin, je veux oublier toussa.

— Ne compte pas sur moi .

— Au fait, j’avais quel âge?

— Vas-y, cherche, fouille, j’ai tout mon temps.

— Je n’étais qu’une gamine.

— Oui mais une belle gamine.

— Tout ça c’est du passé.

— Bien d’accord avec toi, c’est bien de moi dont on parle.

— Oui mais de moi aussi, Enfin de nous deux .

— Je ne peux pas me passer de toi et en même temps je n’ai qu’une envie, c’est de passer à autre chose .

— Et m’oublier ?

— Ah non pas toi, je parle d’aujourd’hui .

Commentaires 3

  • Russelouve

    en lisant ton dialogue, je pense avec espoir à ces moments de printemps qui permettraient de les entendre refleurir, nos échanges. Bientôt aujourd'hui.

    Russelouve

  • Lilah

    C'est super de ne pas craindre d'inviter le passé à entrer chez soi, il y a tant de gens qui ont besoin de le travestir pour le rencontrer! en plus, ici, il semble assez juste, il n'enlaidit ni n'embellit l'histoire et c'est comme deux amis d'autrefois qui ajusteraient leur histoire commune pour la revivre .

    C'est très original, fort agréable à lire et ça me donne à penser !

    Lilah

  • Shane

    il y a temps parfois d'images enfouies dans le passé, des bonnes, des moins bonnes, les pires…. et puis des petits moments, ou le bonheur était là tout proche et hop il s'échappe. c'est ce qu'il est conté ici, par ce dialogue .
    le passé est hélas passé, pourtant souvent, nous donnerions très très cher pour y retourner….. et ? impossible de savoir si notre avenir aurait été mieux si l'on changeait le passé.

    Shane

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.