Encrier 87

Textes de Shane Texte de Shane du 7 novembre

J’ai décacheté l’enveloppe déjà fripée, demeurant seule sur la plage, où je suis tombée de haut en lisant la lettre qu’elle contenait. Qu’allait m’apporter ce dernier jour de vacances à Fouras ?

J’avais été obligée de casser la bouteille où elle était enfermée, n’arrivant pas à l’extirper délicatement. J’avais du mal à déchiffrer, car cela était écrit en vieux « françois ».

La douce chaleur de ce début de matinée d’automne m’enveloppait ; je m’escrimais à transcrire les mots anciens en lecture d’aujourd’hui et au fur et à mesure, je passais par tous les stades d’émotions.

Je connaissais mon arbre généalogique par cœur, malgré les nombreux « trous » et mystères qui s’y trouvaient, et voilà qu’à travers cette très longue lettre et ses quelques feuillets, des voiles se levaient. Cette lettre datait de la Révolution, d’une des personne de petite noblesse parisienne, obligée de s’exiler là-bas, en Amérique et jamais arrivée. Le navire avait chaviré lors d’une tempête. Les survivants en chaloupe avaient échoué sur une île assez grande mais déserte et jamais n’avaient été secourus?

Au fur et à mesure que je lisais, j’avais des frissons dans le dos, non pas dûs à la température, plus à la lecture ; quelques larmes aussi perlaient à la commissure de mes yeux.

Moi, modeste fille de notable parisien depuis des générations, dont les ancêtres furent dépouillés à la Révolution, voilà que surgissait d’un passé longtemps oublié tout ce qui remontait, moi et ma famille, à un rang que tout le monde ignorait à ce jour.

Nous étions, ma mère, moi et mes 2 sœurs, fraichement installées dans cette charmante commune de Corrèze, célèbre pour son haras. Voilà que les facéties de l’Histoire, venaient donner de la noblesse à la famille, et moi de me propulser la nouvelle Marquise demeurant à Pompadour.

Commentaires 2

  • nicole

    Ce texte original, dans la métaphore, montre bien que l'humain qui sait regarder avec attention les petits riens mis sur sa route par le hasard, s'en trouve enrichi et transformé .

    nicole

  • Alpico

    Qui n'a pas rêvé de trouver des messages qui résolvent des énigmes ou éclaircissent un passé ?

    Les mânes de nos ancêtres, souvent à notre insu, nous accompagnent en dépit de tout ....

    Alpico

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.