Encrier 87

Textes des 3°et4° semaines de confinement Texte de Alpico du 2 avril : Félicie

Félicie s’arrête au coin de la rue pour reprendre son souffle .

Elle vient de faire son marché aux petites Halles de la place Carnot et son cabas est plein à craquer .

— Qu’est-ce que j’ai oublié aujourd’hui ? En tout cas je n’ai pas oublié d’acheter les journaux pour mon vieux grincheux , C’est déjà ça! . Où ai-je mis mon ticket de caisse ? Oh là là c’est compliqué avec ce sac , je vais bien perdre quelque chose .

Après une courte recherche, Félicie tombe sur sa liste de course et le ticket de caisse . Elle compare les deux et pousse un soupir de soulagement :

— Bon , je peux rentrer à la maison !

Elle s’apprête à traverser quand un jeune intrépide l’effleure avec sa trottinette .

Félicie, surprise, a failli tomber .

— Pas de mal!

Elle sourit au jeune étourdi, qui lui rend son sourire .

Guillerette , Félicie repart en claudiquant un peu .

Brusquement ,elle éclate de rire . C’est que lui est revenue en tête sans crier gare , une scie que son homme aime lui chanter pour la taquiner :

— Mon frère est masseur à Passy

— Et masseuse à Clichy ma soeur Félicie

— Et comme à leurs travaux je m’associe

— Je masse aussi .

La poissonnière la regarde passer , éberluée ….

Commentaires 1

  • Frédérique

    Poissonnière éberluée, et muette le 2 avril. Félicie sait y faire, de son toucher vocal.

    Frédérique

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.