Association Encrier - Poésies

Rencontre avec le calendrier Calendrier : Février(Très riches heures du duc de berry)

Un enclos ceint une ferme comprenant une bergerie et, sur la droite, quatre ruches et un pigeonnier. À l'intérieur de la maison, une femme et un couple de jeunes gens se réchauffent devant le feu. À l'extérieur, un homme abat un arbre à la hache, des fagots à ses pieds, tandis qu'un autre s'apprête à rentrer en soufflant sur ses mains pour se réchauffer. Plus loin, un troisième conduit un âne, chargé de bois, en direction du village voisin.

Dans l'image de Janvier du calendrier des Très Riches Heures du duc de Berry , la scène coutumière du roi Janus à table est interprétée comme un banquet qui se déroule dans la grand-salle, tendue de tapisseries, du duc de Berry; celui-ci est assise dos à une cheminée monumentale, et protégé se l’ardeur du feu par un écran circulaire en vannerie; son officier de bouche ordonne aux valets d’apporter service suivant, en disant : « Approche,approche ».

En contraste poignant avec cette opulence, « Février » montre un groupe de paysans blottis dans une chaumière misérable, en train de se réchauffer à un feu (dont on voit la fumée monter vers le ciel gris et froid), avec si peu de souci des bienséances que les revues Verve et Life jugèrent convenable d’expurger la scène avant de la présenter à leurs lecteurs XXe siècle!!! . Et c’est cette miniature qui constitue le premier paysage de neige de l’histoire de la peinture. (pages 131-132 de Les Primitifs flamands de Erwin Panofsky)

C Texte de Edmond Pognon- Conservateur en chef à la Bibliothèque Nationale(1979)

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.