Association Encrier - Poésies

Rencontre avec Clément Marot Rencontre avec Clément Marot : Sur le printemps de ma jeunesse folle

Écoutez Pierre Dux

Écoutez Lionel Mazari

Sur le printemps de ma jeunesse folle,

Je ressemblais l'hirondelle qui vole,

Puis ça, puis là ; l'âge me conduisait

Sans peur ni soin ou le coeur me disait.

En la forêt (sans la crainte des loups)

Je m'en allais souvent cueillir le houx,


(Pour faire glu à prendre oiseaux ramages

Tous différents de chants et de plumages ;

Ou me soulois pour les prendre entremettre

À faire bries ou cages pour les mettre ;

Ou transnouais les rivières profondes,

Ou renforçais, sur le genou les frondes.

Puis d'en tirer droit et loin j'apprenais

Pour chasser loups ou abattre des noix.)


Ô quantes fois aux arbres grimpé j'ai,

Pour dénicher ou la pie ou le geai,

Ou pour jeter des fruits jà mûrs et beaux

À mes compaings, qui tendaient leurs chapeaux.

Combien de fois aux montagnes allais,

Combien de fois aux fosses dévalais,

Pour trouver là les gîtes des fouines,

Des hérissons, ou des blanches hermines ;

Ou, pas à pas, le long des buissonnets,

Allais cherchant les nids des chardonnets ,

Ou des serins, des pinsons ou linottes.

Déjà comme eux je faisais quelques notes...

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.