Association Encrier - Poésies et quelques textes

Rencontre avec Jaufre Rudel (v.1130-v1170): chanson de l'Amour lointain

Billet publié initialement le 1er août 2015

Jaufre Rudel, troubadour de l’amour de loin. Jaufre (prononcer Djaufré) est l’équivalent occitan du prénom français Geoffroy. Tous deux viennent du germanique Gotfried, qui signifie "celui qui

amène la paix par la force de Dieu"

"Contrairement à une croyance fort répandue, le troubadour n’est pas un musicien un peu vagabond qui, au moyen âge, gagnait sa vie en allant de château en château avec un luth en bandoulière… C’est au contraire un noble, instruit, donc capable d’écrire des vers et de composer une musique. Ce sont ces vers et cette musique qui seront ensuite chantés par les musiciens (les jongleurs et les ménestrels) devant les cours seigneuriales des anciennes provinces du royaume."

---."

Présentation de Jaufre Rudel (…1125-1148…) par François Vielliard , Professeur à l'École des Chartes

La renommée de Jaufré Rudel a traversé les siècles jusqu'à émouvoir Stendhal qui a fait place au troubadour dans De L'amour , et à qui l'on doit cette traduction de la vida de Jaufré : " Geoffrey Rudel de Blaye fut un très grand gentilhomme , prince de Blaye et il devint amoureux de la princesse de Tripoli , sans la voir , pour le grand bien et pour la grande courtoisie qu'il entendit dire d'elle aux pèlerins venant d'Antioche …" (Jaufres Rudels de Blaia si fo molt gentils hom , princes de Blaia .Et enamoret se de la comtesa de Tripoli , ses vexer , per lo gran ben e per la gran cortesia qu'El auzi dir de lieus als pèlerins que vengeron d'Antiocha …")

Les vidas sont des sortes de notices biographiques , essentiellement tissées de la substance des cansos des troubadours ; dans les "chansonniers" , c'est -à-dire les recueils manuscrits de la poésie lyrique occitane , elles précèdent les oeuvres d'un auteur .


Chansonnier_provencal.jpeg


La miniature 1 montre Jaufre Rudel mourant dans les bras de la comtesse de Tripoli

La deuxième montre Jaufre Rudel à cheval vêtu d’un grand manteau rouge, signe évident de richesse.

Jaufre_rudel.jpg


Lien vers le site "Fine Stagione" : Billet sur L'amour de loin (L'Amore di Lontano-poème de Giosué Carducci) MAJ du27/9/2018 :L'amore di Lontano


Canso.jpeg


amour_lointain.jpg


amour_lointain2.jpg

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Écoutez Henri Gougaud:

;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;

Adaptation de Henri Gougaud

;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;

Quand les jours s'allongent en mai

Me plaît un chant d'oiseau lointain

Et loin de la belle ramée

Me revient un amour lointain

Je vais pensif les yeux baissés

Et toutes fleurs de l'églantier

Comme la fleur d'hiver me gèlent


Quelle joie quand je frapperai

Aux portes de l'abri lointain

Et s'il lui plaît je deviendrai

Fidèle ami d'amour lointain

Quels mots charmants nous nous dirons

Et quels plaisirs nous nous ferons

Amant lointain si proche d'elle


Jamais d'amour ne jouirai

Si je n'ai cet amour lointain

Je n'en connais de plus parfait

D'aucun endroit proche ou lointain

Son mérite est d'un si grand prix

Que je voudrais me trouver pris

Par les Sarrazins avec elle


Quelqu'un m'appelle et c'est bien vrai

L'homme au désir d'amour lointain

Car nulle autre joie ne me plaît

Comme jouir d'amour lointain

Mais mon désir m'est ennemi

Mon parrain me l'avait promis

Je ne peux aimer que rebelle


Mais mon désir m'est ennemi

Que maudit soit qui m'a promis

De n'aimer jamais que rebelle


Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.