Association Encrier - Poésies et quelques textes

Rencontre avec Jean Fouquet : La descente du Saint-Esprit

Fouquet_N_D.jpeg

Jean Fouquet (vers 1420-vers 1480)-Heures d'Etienne Chevalier : Descente du Saint-Esprit sur les fidèles (Folio 85b)-1452-1460 . New-York , The Metropolitan Museum of Art, collection Robert Lehman

J'ai trouvé cette miniature dans un petit livre de la collection "le goût de notre temps" (Skira) : Paris d'autrefois (publié en1957) , avec un texte de Pierre Courthion ) ; ce livre contient des reproductions d'oeuvres de Fouquet , dont ce folio , retrouvé en 1946 :

J’en extrais le texte de la page 28 :

En 1946 " on a retrouvé ... deux importants feuillets (du livre d'Heures d'Etienne Chevalier ) , l'un une Vue intérieure de Notre-Dame où saint Vrain délivre les possédés ; l'autre ; la Cité vers 1460 , la Descente du Saint-Esprit qui , du haut du ciel , vient frapper , rayon lumineux , un groupe de fidèles , alors qu'en sarabande effrénée les démons s'enfuient épouvantés . Ces pieux personnages , où sont-ils agenouillés ? Sur la terrasse de l'hôtel de Nesle ...

« Ce paysage-type de Notre-Dame – le plus beau , certainement , des anciennes visions qu'on nous en a laissées – est fait d'après nature . Les architectures y sont représentées avec une grande fidélité , mais Fouquet a placé , à droite , deux collines imaginaires pour maintenir l'assise de sa composition . Ce Paris tendrement coloré sous son grand ciel de Pentecôte , cette ville rosée aux pierres lumineuses , aux eaux tranquilles , ce Paris , c'est presque déjà le nôtre , la Paris qu'a chanté Péguy ; "ville du corps et de l'esprit ... , ville où se vend le plus de vice , où se donne le plus de prière .  Il annonce celui que nous verrons dans la suite chez Callot et Meryon , les graveurs qui , après Fouquet , en fouilleront le portrait , et où reparaîtra ce mélange de foi et de "démonisme" qui est si apparent chez le peintre de la féodalité finissante.»

J'ai trouvé aussi le commentaire de Germain Bazin Conservateur du Musée Condé de Chantilly , P.68 de Jean Fouquet Le livre d’heures d’Etienne Chevalier Germain Bazin (Edition Somogy 1990 ) :

"Illustrer l’office de vêpres , tel est le thème de cette image. On y voit les démons s’enfuir en masse d’une ville sous l’action du Saint-Esprit , dont la lumière rayonne du Ciel, faisant chuter les diables de partout .

Cette ville n’est autre que Paris dont on reconnaît la Cité avec le Pont Notre-Dame et quelques une de ses églises . Je pense que l’importance de Notre-Dame est due au fait que c’est là qu’exerçaient leurs pouvoirs les exorcistes de l’évêché de Paris . Elle symbolise la Cité de Dieu .

Au premier plan , une foule agenouillée contemple le miracle .

En bas , sur une bande rouge , l’habituelle oraison :

DEUS IN ADJUTORIUM MEUM INTENDE DOMINE ADJU(VANDUM) avec EC (initiales de Étienne Chevalier)dans la lettrine .(Dieu , viens à mon aide, Seigneur hâte-toi à mon secours)"

:::::::::::::::::::::::

Note sur Le livre d'heures d'Étienne Chevalier(extraite de la présentation du livre)

"Fouquet est le plus important peintre français duXVe siècle et les Heures d'Étienne Chevalier viennent se placer au même rang que cet autre chef-d'oeuvre de la miniature Les Très Riches Heures du duc de Berry . Cette oeuvre inestimable a bien failli disparaître . D'abord découpées par des collectionneurs vandales , puis longtemps dispersées , les 47 miniatures de Fouquet, dont 40 sont conservées au musée Condé de Chantilly , ne se retrouvent toutes réunies que dans le livre : Jean Fouquet Le livre d’heures d’Etienne Chevalier Germain Bazin (Edition Somogy 1990 )"

Dans une vente publique chez Sotheby le 14 juin 1981 4 pages de texte du Livre d'Heures , découvertes en Suisse ont été mises en vente : double-page.jpeg

Double page du Livre d'Heures

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.