Association Encrier - Poésies

Rencontre avec Marc Alyn Rencontre avec Marc Alyn : La planète malade

La planète malade

Je ne sais pas ce qui se passe,

Dit la Terre : j’ai mal au cœur !

Ai-je trop tourné dans l’espace

Ou bu trop d’amères liqueurs ?


Les boues rouges, les pluies acides,

Le vert-de-gris dans l’or du Rhin,

Les défoliants, les pesticides,

N’en voilà des poisons malins !


C’est si fort que j’en perds la boule,

J’en ai les pôles de travers,


Ma tête à tant rouler se saoule :

Je vois l’univers à l’envers !


Je songe à ma rondeur de pomme

Dans le commencement des temps,

Juste avant que la dent de l’homme

Ne vienne se planter dedans.


J’étais rouge et bleue, j’étais verte :

Air pur, eau pure, oh ! mes enfants !

La vie partout, la vie offerte


A profusion, le cœur battant !


Puis vint la guerre : chasse à l’homme.

Puis vint la chasse : guerre à la bête.

A bas l’oiseau ! Mort à l’énorme !


Il faut mettre au pas la planète !




A présent, la chimie me ronge.

Je compte mes baleines bleues,

Mes pandas, mes oiseaux de songe

Qui ferment un à un les yeux.


Au secours, les enfants des hommes !

Le printemps perd son goût de miel.

Redonnez sa fraîcheur de pomme

A la terre, fruit du soleil !

Marc Alyn, Compagnons de la marjolaine, Ed. de l’Atelier, 1986

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.