Association Encrier - Poésies

Rencontre avec Gianni Esposito Rencontre avec Gianni Esposito : Le clown

Le Clown – Gianni Esposito Paroles et musique (1957)

S’accompagnant d’un doigt

ou quelques doigts

le clown se meurt

S’accompagnant d’un doigt

ou quelques doigts

le clown se meurt

sur un petit violon

et pour quelques spectateurs

sur un petit violon

et pour quelques spectateurs


Ma chè n’ha fatto de male

sta povera creatura

ma chb c’iavete da ridere

et portaije iettatura !


D’une petite voix comme

il n’en avait jamais eue

D’une petite voix comme

il n’en avait jamais eue

il parle de l’amour

de la joie, sans être cru


Se voi non comprendete

si vous ne comprenez pas

Se voi non comprendete

si vous ne comprenez pas

almeno non ridete

au moins ne riez pas !

almeno non ridete

au moins ne riez pas !


Ouvrez donc les lumières

puisque le clown est mort

Ouvrez donc les lumières

puisque le clown est mort

et vous applaudissez

admirez son effort

et vous applaudissez

admirez son effort

Écoutez Giani Esposito

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.