Association Encrier - Poésies

Rencontre avec divers poètes Rencontre avec Marina Tsvetaeva (1892-1941) : À Akhmatova

Écoutez Elena Frolova

Fichier extrait du CD Elena Frolova chante Marina Tsvetaeva édité en 2010 par le label l'empreinte digitale

Elena_Frolova.jpg

À Akhmatova

Qui aujourd’hui moissonnera

Ton sillon ?

Oh , ma sybille!

À la tresse noire!

———————

Tes jours de minuit ,

Ton siècle de bivouac-

Tous tes petits ouvriers

D’un coup sont pris .

——————

Où sont tes suppléants ,

Ces compagnons de lutte ?

Oh, ma sybille !

——————

À la main blanche!

———

On ne peut effacer ces tombes

Par une larme , par la gloire .

L’un de son vivant marchait-

Comme étranglé .

———

L’autre alla vers le mur

Chercher un avantage.

(Et même fier ex-faucon!)

D’un coup ont disparu .

————

Là-haut tes frères!

Ton appel ne les atteindra pas!

Mon coursier à la robe claire,

Oh ma sybille!

———

Et de ces gros nuages-là (louange-

Beauté merveilleuse!)

Une flèche de faucon ,

Une de colombe-

–––––––––––

Il faut croire que pour toi à deux plumes

Ils écrivent là-bas ,

Il faut croire que pour toi à la hâte

Sortira une charte :

——————

Elle rognera ses petites ailes

Oh pavés!

Oh ma sybille!

Aux ailes noires !

29 décembre 1921

(Traduction de Chantal Houlon-Crespel)

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.