Encrier 87

Textes de la 8° semaine de confinement Texte de Daniel du 3 mai : le "fleurbleuisme" tombe comme un merveilleux feuillage

le "fleurbleuisme" tombe comme un merveilleux feuillage . . .




"La sensibilité apparait comme un féérique ramage."

La phrase la laissa songeuse, muette, comme absente.

Les efforts, faits depuis des années pour sembler

indifférente, s'effaçèrent ainsi que la brume au soleil du matin.

Un frisson de l'âme, un tremblement imperceptible mais réel.

Pourquoi refuser l'irréel qui est la forme aboutie du rève...

Elle vit, paupières closes, les images revenant de son passé.

Que disaient-elles ? murmures d'erreurs, d'oublis, de renoncements,

autant de regrets et de douleurs refoulés...Impalpables moments

de bonheurs perdus suivis d'attentes sans débuts ni fins, un néant...

Saurait-elle jamais exprimer ce trouble immarcessible ?

A qui se confier ? Comment trouver son complément subjectif ?

Existe-t'il ? Où vit-elle ? Une simple erreur, un geste inutile et le

mirage entrevu devient soudain tremblant comme un air brûlant...

Elle avait souvent fait ce rêve étrange et merveilleux de quelqu'un

qu'elle aimait et qui s'éloignait devant sa main tendue, implorante...

"fleurbleuisme" réapparut au moment de monter à bord du sommeil,

elle se revit, jeune, naïve et curieuse...Impatiente de savoir, de voir,

d'expérimenter les affinités électives que la vie réserve à celles qui

marchent la fleur bleue aux lèvres, quand les pensées vagabondent...




Le "fleurbleuisme" ? bonheur d'attendre, sensibilité inextinguible...

Douleur douce-amère ... chagrins oubliés, espoirs perdus... La Vie...

Commentaires 2

  • anonyme

    Quelle chance nous avons de découvrir toutes ces facettes de personnages sous la plume de Daniel ; quelle chance nous avons de lire ce dernier écrit sous une plume masculine !
    Encore Daniel !

    anonyme

  • RUSSELOUP

    Le sensible de l'autre est d'une douceur exquise, des cœurs chavirent et se posent et déposent de l'affection en vos mains d'homme. Encore!!! Et ce désir de lui demander: s'il te plaît, encore une histoire, de ta façon de passer les connaissances à l'univers uni de cet homme, ce fond, qui nous donne tes lumières.

    RUSSELOUP

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.