Encrier 87

Textes de la 7° semaine de confinement Texte de Lilah du 29 avril

« Si je te trouve un jour dans la ZA des Sablons , tu auras affaire à moi ! Fais attention , je ne le répèterai pas , que je ne te surprenne jamais là-bas »

Entre les hautes orties qui brûlent , les canettes de bière et les préservatifs usés , la ZA des Sablons était le coin où tout jeune né de parents respectables ne devait pas zoner .

Avec mes potes de collège , on se retrouvait là-bas . C’était notre bercail , faut dire que les jours où on n’ y allait pas , je clochemardais toute la nuit . Ce n’était pas pour désobéir , c’est que mon chez moi , il était là , avec mes potes .

J’ai tellement été fliqué par mon daron que j’ai failli lâcher prise , histoire de rentrer dans le rang .

Un jour , au petit matin , je suis parti , seul , Saint Jacques de Compostelle le projet , simplement accompagné de mon sac à dos où j’avais fait une petite place à Saint Jacques , pour veiller sur moi , on ne sait jamais ! . J’ai vite compris que se conformer n’était toujours pas pour moi et puis faut dire , mon sac à dos était trop lourd pour mes épaules .

Au retour , j’ai fait l’armée , je me suis engagé parce que j’aimais le mot « engagé » ; j’ai cru qu’il suffisait de vouloir pour pouvoir mais dans le dortoir et mon lit en 70 , j’ai clochemardé de plus belle .

Alors je suis revenu traîner un peu dans la zone des Sablons où , pendant mon absence , mes potes avaient inventé le yamakasi des Sablons . J’ ai eu un crush tout de suite , raide dingue de cet art et je me suis envolé sur les ailes de cette légèreté .

Avec mes potes , notre pratique artistique a pris toute notre énergie , ma passion était née , fin des clochemards

Ça fait bientôt 10 ans que j’ai la vocation du parkour , du free running si vous préférez et là il y a moins d’une heure , on m’embauche au Danemark pour créer la première école de running .

La tête qu'il va pas faire mon daron !

Commentaires 1

  • frédérique brard

    J'aime.

    frédérique brard

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.