Encrier 87

Textes de la 6° semaine de confinement Texte de Sylvie du 18 avril

Notre esprit fonctionne de manière si complexe que nous sommes souvent confrontés à des situations PARADOXALES : consulter un médecin ou attendre que la douleur s' estompe et disparaisse.Sans amélioration, quel médecin voir ?Celui en qui nous avions confiance vient de prendre sa retraite, son remplaçant ne nous semble pas sympathique et nous avons quelques doutes au sujet de son implication dans l ' exercice de son métier.

C' est un DILEMME auquel nous allons répondre en demandant l'avis du pharmacien du quartier qui va nous proposer un remède pour que tout rentre dans l'ordre. Mais la prochaine fois, ce sera DU PAREIL au même si nous n' avons pris aucune décision et ce qui n 'était qu'une affection bénigne sera ,peut-être , un problème de santé sérieux.Attendre qu'une situation atteigne son PAROXYSME pour la régler n'est jamais la meilleure méthode. A cet égard, maints exemples pourraient être narrés.C'est souvent l'imprévision qui conduit certains à opter pour de véritables PELERINAGES sur les diverses voies de la SUPERSTITION quelque soit l ' objet de leurs tourments de l 'instant.

C' est alors que dans ces moments mais aussi en cette période de confinement, nous pourrions être amenés à nous enfoncer dans la FORET de nos idéaux déçus, de nos attentes blessées. Ne serait-il pas préférable de préparer pour un avenir proche ou plus lointain une escapade sur le lieu de villégiature de notre enfance en souvenir du temps où chacun prenait plaisir à SECOUER son DRAP DE BAIN plein de sable sur la tête de ses petits copains dans une belle station balnéaire de la COTE D'OPALE?

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.