Encrier 87

Textes des ateliers d'avril et de mai Texte de Sylvie - Jeu 1 lié à l'atelier du 29 avril

L' AUTO-STOPPEUSE au visage ANGULEUX, toute de VERT vêtue, attend près du BISTROT où elle vient de faire une pause en prenant un café , qu'une voiture ne tarde pas trop à s'arrêter pour la conduire à ce petit port de pêche de la côte atlantique où elle a loué une modeste maison, près de la bibliothéque du village non loin de la MER, pour la période des vacances de PRINTEMPS.

Elle a choisi de FUIR , de continuer à mener sa BARQUE sans se laisser mener en bateau par ce flot de propos dispensés sur les réseaux sociaux ainsi que dans les conversations de salon, souvent simples bavardages sans grand intérêt .

Elle se sent trop FRAGILE pour ce monde AGITE où tant de soi-disants amis sont venus entraver son moi profond en lui promettant la LUNE.

Tenant à soigner son apparence comme elle a coutume de le faire, elle n'a pas oublié d'emporter quelques pièces de sa garde-robe indispensables à ses yeux, tout en ayant pleinement conscience que le moment est venu de se retrouver NUE face à elle- même.

Parviendra-t-elle à chasser ses mauvais SOUVENIRS, à conserver les bons afin de convertir l'ensemble en ce qui se nomme l'expérience laquelle peut éviter de retomber dans les erreurs du passé?

Commentaires 1

  • Lilah

    Employer les 13 mots importants de phrases disparates et arriver à construire une histoire , faut déjà le faire .
    Ce que j'ai vraiment apprécié, c'est que la narratrice nous montre un chemin possible d'où le plaisir n'est pas exclu, bien au contraire, pour arriver à accepter ce monde superficiel et agressif et à faire des expériences difficiles une avancée.
    C'est pour moi un texte de sagesse et de vie à la fois.

    Lilah

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.