Association Encrier - Poésies

Rencontre avec des Troubadours Rencontre avec Daude de Prades (XIIe siècle) : Les trois amours

Écoutez Henri Gougaud

Les trois amours

Parmi les biens qu'amour dispense

Me voilà pourvu d'abondance

Car mon espoir et mon désir

Me sont désormais bon plaisir

J'aime une dame fine et belle

Mais j'aime aussi blanche pucelle

Et rencontrant fille de joie

De même par Dieu j'en festoie

Amour vrai je te coupe en trois

Pour cela suis-je moins courtois ?


D'amour très pur j'aime une dame

Pour m'élever le cœur et l'âme

D'amour humain pour en jouir

Belle enfant j'aime à tout loisir

Me voilà pelotant pucelle

Bien tendre bien fraîche et nouvelle

Jusqu'à ce que soit accordé

Le doux toucher d'endroit gardé

Ainsi un soir ou deux par mois

Ensemble nos corps se tutoient


Quant à ribaude franche et bonne

Je veux que peu priée me donne

Tout ce qu'amour requiert au lit

Sans querelle ou mélancolie

Qu'elle ôte jupon et chemise

Et danse sur l'air à sa guise

Tant que je ne renonce pas

A jeux d'amour et francs ébats

Et si plus que moi elle en sait

Qu'elle n'hésite à m'enseigner


Mais par ailleurs de pure flamme

Courtoisement j'aime une dame

Et jamais n'oserai poser

Contre sa lèvre un seul baiser

Que seulement sa main m'effleure

Et je ne souhaite joie meilleure

Ainsi se mènent cours d'amour

En doux parlers jour après jour

Mais caresser son corps donné

Ce serait trésor profaner

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.