Encrier 87

Textes de Daniel Texte de Daniel : Jeu 2 lié à l'atelier du 6 mai - Alignements...

Maire, en début de son deuxième mandat, il était réputé pour son empathie, sa sympathie, son discours mesuré, sa qualité d'écoute. Elu, il y avait huit ans, sur un projet, un seul, mais ambitieux : "créer une communauté de communes efficace et au service de tous les habitants". Le maire d'alors, nonagénaire, présidait depuis 30 ans un conseil devenu octogénaire...Il ne fit aucune difficulté pour s'effacer.

Ainsi tout allait bien. Ou presque...

Personne ne savait où cet homme, retraité de l'administration, puisait ses idées, ses inspirations et les décisions qu'il devait prendre. En fin de carrière il était sous-directeur-adjoint par intérim d'un secrétariat d'état décentralisé. Quand le doute le heurtait, il se retirait dans son bureau fermé. Là il consultait sa collection de gros cahiers à spirales qu'il avait créée depuis plus de vingt ans.

Chaque jour, depuis toujours, il commençait la lecture des journaux par la page dédiée aux horoscopes... Il découpait les rubriques qu'il datait et collait dans ses petits registres secrets. En toutes circonstances, surtout difficiles, il cherchait la date la plus proche des personnes concernées, des événements en question et d'un simple regard il savait ce qu'il fallait faire: signer le dossier dans l'état ou reporter la décision sine die.

Il apparaissait ainsi comme homme de réflexion, fiable, responsable, dont la sagesse surprenait...

Ce jour là c'est ce qu'il fit à l'issue de l'audience accordée à un personnage pittoresque qui se présentait sous le nom de "Professeur des Astres" dont le domaine de prédilection était centré sur la cosmologie donc l'étude des planètes. Celles du système solaire évidemment.

Il avait écrit et publié des quantités de livres de vulgarisation traitant de ce seul sujet. Ils se vendaient bien. Pour satisfaire son égo le Professeur parcourait le monde en donnant des conférences, en plusieurs langues, sur un sujet , un seul : la vie des planètes tournant autour du soleil et les heureux hasards de leurs rotations autour de l'étoile (la notre...) On ne pouvait pas être plus brillant que lui sur les alignements prévisibles parce que calculés ou bien accidentels en cas de corps céleste errant, venu rompre une éternité de calme et d'équilibre planétaire dont nous bénéficions, nous les humains, depuis 5 milliards d'années terrestres...

Monsieur le Maire, ayant repéré sur un document remis la date de naissance de Monsieur le Professeur , su immédiatement que celui-ci était sous la protection de l'Astrologie... Tout démarra en prévision de la conférence prévue 3 semaines plus tard dans la salle des fêtes et mariages de la Mairie. Toute la communauté fut couverte d'affiches explicites : une superbe vue (d'artiste...) des neufs planètes toutes alignées comme jamais elles ne le seront.

La PQR repris trois fois le sujet. Les radios locales firent de même et à partir de là toutes les conversations tournèrent autour du sujet : dans les familles, dans les écoles, au collège local, au club du Troisième âge, dans celui de pétanque (où l'on essaya de figurer plusieurs genres d'alignements avec les boules et le cochonnet) dans les boutiques, dans les quatre cafés-bars de l'agglo. dont trois faisaient restaurants, c'est dire... La soirée prévue pour la conférence promettait déjà d'être très suivie ! Les billets s'arrachaient à la Mairie. La fièvre gagnait tout un chacun...Le bureau-tabac tomba en rupture des fascicules publiés par le Professeur des Astres.

La salle des mariages, bondée, écouta attentivement et recueillie le Professeur des Astres parler doctement de l'alignement des planètes; surtout du seul réellement connu : celui des éclipses Soleil, Terre, Lune. Eclipses qu'il faut observer a travers un morceau de verre foncé provenant d'une bouteille cassée. L'exposé fut animé par des vidéos visuellement superbes et scientifiquement légères... Le Professeur s'apprêtait à conclure en remerciant son public (5 euros la chaise...) quand il commis l' erreur des débutants qui , regardant autour d'eux, demandent si il y a des questions, pariant sur l'atonie d'un public à bout de force...

Etonnamment il y en avait une ! Devant lui, assis au premier rang, entre ses parents, se tenait un jeune garçon d'une douzaine d'années qui avait pris des notes sur un cahier à spirales (!) Le garçon leva la main et, debout, devant toute l'assistance, il demanda :

      "...pourquoi la lune était-elle devenue verte ce printemps là ?"

Pétrifié , muet le 'professeur' !

Le silence abyssal qui suivit précéda un mouvement d'humeur généralisée d'une salle outrée d'avoir écouté, pendant 2 heures, la nullité maintenant dévoilée du professeur désastre . . .



Le Roi était nu ! Le public sorti bruyamment en bousculant les chaises .

 
 Et le garçon resta,  immobile et pensif, tenant  sa question à la main . . .

Commentaires 1

  • Alpico

    Ton texte m’intrigue :

    Un maire sous l’emprise des horoscopes et de l’astrologie

    Un « savant » médiatisé

    Une foule moutonnière

    Un enfant peut-être synesthésique (ou daltonien) qui dérange le « système, qui bouscule momentanément l’ordre établi :

    Que va-t-il se passer après ? Quel va être le devenir des cahiers à spirales du maire, et celui de l’enfant ?

    Alpico