Association Encrier - Poésies

Rencontres avec des textes d'auteurs Rencontre avec Cesare Pavese Paroles de l'exilé

Écoutez Michel Arbatz

Extrait du livre-CD de Michel Arbatz: L'ami qui dort, Michel Arbatz chante Cesare Pavese (2022) piste 25

Paroles de l'exilé

On passait le matin au marché aux poissons

et on se rinçait l’oeil

il y en avait d'argent, des vermeils et des verts,

ou couleur de la mer

Comparés à la mer toute écaillée d’argent,

les poissons, l’emportaient.


Et belles étaient les femmes, sur la tête une ’amphore

moulée comme les hanches :

chacun pensait aux femmes, à leur façon de rire

de parler, de marcher dans la rue,

et chacun en riait.

Il pleuvait sur la mer


Si pensava al ritorno, al ritorno, al ritorno( bis)


Dans les vignes cachées par les creux de la terre

l'eau macère les raisins, et les feuilles .

Et le ciel se colore des nuages semés

rougissant du plaisir du soleil,

des saveurs sur la terre, des couleurs dans le ciel.

Et personne avec nous


Comme après une nuit toute entière à veiller,

on attend le matin

on pensait au retour,

en jouissant des couleurs des poissons et de l'humeur des fruits

tenant tête à la mer.

(…)

Si pensava al riotorno, al ritorno, al ritorno( (bis)

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.