Association Encrier - Poésies

Rencontre avec Kenneth White Rencontre avec Kenneth White : Conversation avec une oie à Lannion-Talking with a goose in Lannion

TALKING WITH A GOOSE IN LANNION

That was in a public park

back of the old nunnery

a dark rainy morning in January


she was standing pink-footed

on the bare muddy banks of the pond

starring into nothingness


seeing the distant shores

of some Iceland or Greenland ?


then suddenly

ang-ang-ang , she grunted


on the spur of the moment

with some vague urge to communicate

I repeated that sound


she turned around

head raised , eyes full of desire

grunting once more


ang-ang-ang


with a pang of remorse I moved off

quietly along the path.


Traduction de Marie-Claude White

Conversation avec une oie à Lannion

C’était dans le jardin public

derrière le vieux couvent

un matin pluvieux de janvier


debout sur ses pattes roses

dans la boue au bord de l’étang

elle regardait dans le vide


voyait-elle les lointains rivages

de quelque Islande ou Groenland ?


puis soudain

ang-ang-ang, fit-elle


sous l’impulsion du moment

dans un vague besoin de communiquer

j’ai répété ce cri


elle se retourna

tête dressée, les yeux emplis de désir

et cacarda encore


ang-ang-ang


pris de remords je suis parti

lentement le long du sentier.

Les Archives du littoral-page 174-175

Édition bilingue. Traduit de l'anglais par Marie-Claude White.

Paris, Mercure de France, 2011. Prix de poésie Alain Bosquet 2011.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.