Association Encrier - Poésies

Rencontres avec des textes d'auteurs Rencontre avec Marguerite Yourcenar : L'oeuvre au noir , extrait

L'oeuvre au noir, extrait de la page 120

Il y a longtemps que je sais qu'une once d’inertie pèse plus qu'un boisseau de sagesse ,dit Zénon avec dépit. Je n'ignore pas que la science n’est pour vos princes qu'un arsenal d’expédients moins sérieux que leurs carrousels, leurs panaches et leurs brevets. Et cependant, frère Henri , je connais ça et là dans divers coins de la terre cinq ou six gueux plus fous, plus démunis et plus suspects que moi, et qui rêvent en secret d'une puissance plus terrible que n’en détiendra jamais le César Charles.

Si Archimède avait eu un point d’appui, il aurait pu non seulement soulever le monde, mais le faire retomber à l'abîme comme une coquille brisée …

Et franchement, en Alger, en présence des bestiales férocités turques, ou encore au spectacle des folies et des fureurs qui partout font rage dans nos chrétiens royaumes, je me suis dit parfois qu’ordonnancer, instruire, enrichir ou instrumenter une autre espèce n'était peut-être qu'un pis-aller dans notre universel désordre et que c'est de plein gré et non par malencontre qu’un Phaéton pourrait un jour faire flamber la terre. Qui sait si quelque comète ne finira. point par sortir de nos cucurbites? Quand je vois jusqu'où nos spéculations nous entraînent, frère Henri, je suis au moins surpris qu'on nous brûle.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.