Association Encrier - Poésies

Rencontres avec des textes d'auteurs Rencontre avec Walter Ava Ava : GUERRE RITUELLE ET CÉRÉMONIE DU SACRIFICE

GUERRE RITUELLE ET CÉRÉMONIE DU SACRIFICE

Jusqu'à récemment les rites sacrificiels pratiqués dans le Pérou ancien à la suite des guerres rituelles n'étaient appréhendés qu'à travers l'analyse iconographique. En effet des représentations détaillées et réalistes des divers supplices sont peintes et/ou incisées sur de nombreuses bouteilles en céramique notamment mochicas.

L’ imagerie montre que la cérémonie du sacrifice est précédée d'un combat rituel à l'issue duquel les vaincus sont ligotés, dénudés et présentés un personnage mythique.

En général, seuls des moments limités de ce rituel complexe sont représentés.

Or, deux bouteilles, véritables pierres de Rosette de la culture mochica (l’une se trouve au Staatliches Museum für Volkerkunde de Munich et l’autre est conservée au Museo Larco de Lima) offrent des représentations sur deux registres superposés, du moment du sacrifice des prisonniers et du moment où leur sang était récolté puis offert à quatre personnages que A.Donnant appelle respectivement les personnages A, B, C et D .

Bouteille du Musée Larco , LIMA: Scène de la Cérémonie du Sacrifice et de la Présentation de la Coupe contenant le sang des guerriers vaincus aux principaux dieux mochicas (Relevés en déroulé provenant de plusieurs vases. D'après Donnant et Mac Clelland, 1999)

Personnage B : l'homme-hibou

Personnage A : le seigneur de Sipan le prêtre-guerrier

Le personnage B (l'homme-hibou) semble offrir une coupe contenant le sang du sacrifié au personnage A (le"seigneur de Sipan")qui semble le consommer.

La simple analyse iconographique ne permet pas de déterminer si les scènes représentées font référence à des événements mythiques ou à des pratiques rituelles réelles.

Pour pouvoir trancher cette question il a fallu attendre les découvertes archéologiques, notamment les fouilles menées par l'auteur Walter Alva Alva à partir de 1987 sur le site de Sipan dans la vallée de Lambayeque.

Ces découvertes semblent suggérer que la Cérémonie du Sacrifice avait réellement lieu.

En comparant les attributs des protagonistes de la Cérémonie du Sacrifice avec les objets retrouvés dans les tombes du site de Sipan et le répertoire plus général de la culture matérielle mochica, on a pu rapprocher certains personnages des défunts. Ainsi

—l’occupant de la tombe 1 a été associé au personnages A: le seigneur de Sipan, le prêtre-guerrier; —celui de la tombe2 au personnage B : l’homme-hibou . Personnage C

—Le personnage C, dite la prêtresse, a été rapprochée des défuntes retrouvées quelques années plus tard à Saint José de Moro dans la vallée de Jequepeteque. Personnage D

—Enfin le personnage D, dit le vieux seigneur de Sipan a été découvert en 2007 dans la tombe 14 de Sipan.

Il convient de préciser que les rapprochements entre les occupants des tombes et les divinités ne sont pas des identifications au sens littéral : ces défunts, hauts dignitaires et membres de l'élite mochica endossaient dans le contexte des cérémonies les attributs et l'identité des divinités dans un travestissement temporaire au service du bon déroulement liturgique.

Walter AVA AVA

Extrait de L'Or des Incas. Origines et mystères. éd. Pinacothèque de Paris 2010

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.